L'image d'Octobre

L’image d’Octobre

Le Bouddha à Vallery

Par ces temps complexes et agités, Vallery vous propose l’image de la sagesse et de la méditation. Son Bouddha trône en surplomb du parc et à la lisière d’une forêt rougie par un automne bien avancé. Ainsi, il fait face au Salon des Musiques, dans l’axe de la Salle des Tentures. Depuis cette salle dînatoire, on peut contempler le maître à penser qui veille sur la citadelle. Dos à la forêt de 60 hectares, Bouddha protège la clairière, ses muses et ses lutins. C’est dans cette étendue d’herbe que désormais siègent les futs monumentaux du chêne du Grand Condé, quatre fois centenaire. Bouddha à Vallery, c’est le aussi le symbole de la pluralité religieuse et multiculturelle des événements organisés sur les terres des Princes de Condé.

 

Mais qui est Bouddha ?

Né au Népal en 563 avant JC, « le Bouddha » a vécu en Inde une vie d’homme de 80 années environ. En effet, Bouddha n’est ni un Dieu ni un mythe mais le fils d’un roi du puissant clan des Shakya. Le jeune Bouddha étudie les sciences, les lettres, les langues et les arts de la guerre. Le roi, son père, lui délivre luxe et abondance et l’écarte de la voie de la renonciation. Il maintient son fils au palais royal afin de le protéger de la misère extérieure.

 

La Grande Renonciation

À 29 ans, Bouddha s’ennuie et décide d’outrepasser les ordres paternels en s’aventurant hors du palais. Il prend alors connaissance de la condition humaine d’une époque rude. Il réalise soudain que la souffrance est commune à l’humanité entière. Ainsi, Bouddha abandonne le palais, parents, femme et enfants pour chercher la voie de l’Éveil. Il s’agit là de « la Grande Renonciation » ; un tournant dans la vie de Bouddha. Puis, dans une quête de spiritualité, il s’inflige des pratiques extrêmes. Le sage se prive de biens matériels, pratique la méditation 10 heures par jour, ne parle pas, dort et se nourri très peu. Il frôle la mort, sauvé in extremis par une villageoise. Il réalise que l’ascétisme extrême tout comme l’opulence n’est pas la philosophie à suivre. Ainsi, il développe « la Voie du Milieu », un chemin de modération et d’équilibre dans tous les aspects de la vie.

 

L’Éveillé

Pour devenir « le Bouddha » ou « l’Éveillé », il entame une méditation qui devra prendre terme seulement en atteignant l’illumination. Ainsi, au bout de 49 jours, Bouddha parvient à la compréhension intuitive de son propre esprit. Il comprend alors les causes de la souffrance humaine et comment l’éradiquer. Connues sous le nom des « Quatre Nobles Vérités », ses observations seront désormais le cœur de l’enseignement des traditions bouddhistes. Enfin, Bouddha retrouve sa famille et la convertie à ses doctrines. Un adepte lui construit son premier monastère à Savatthi. Plusieurs autres monastères seront construits le long du Gange et les enseignements de Bouddha se répandront tranquillement à travers l’Inde.

 

Crédit photo : Encre Noire