Vallery par Arnaud Juherian, photographe

C’est à une heure de Paris, à Vallery, dans « le plus beau des châteaux », qu’Arnaud Juhérian se plait à explorer la citadelle. Car ici, il est dit « que le temps s’arrête, ailleurs il aurait fui… ». Ainsi, Arnaud donne ici libre cours à sa sensibilité de photographe. Il va nous faire découvrir au travers de son objectif les multiples toiles de fond du château. En effet, il promène son regard de l’église du petit village de Vallery à la Grande Galerie Pierre Lescot. Aussi, du parc ensoleillé aux couloirs mystérieux du château Renaissance, Arnaud intègre et capte l’essence de cette Citadelle des Princes. Vallery par Arnaud Juherian s’avère être un reportage aussi sublime que court. Cet opus appelle une suite que nous vous ferons bientôt découvrir…

Des début éclectiques…

Parisien depuis sa naissance, Arnaud Juherian passe son enfance à jouer avec (et à casser) la collection d’appareils photo, chère à son père. Ensuite, il amorce à 20 ans, un tour du monde muni d’un appareil vintage qu’il emprunte à son père. Il s’agit là d’un un appareil télémétrique. Ainsi, notre apprenti photographe s’improvise paparazzi à Los Angeles. Il sauve de jeunes tortues sur les plages de Tortueguero au Costa Rica. Enfin,il œuvre pour des mariages balinais et bien d’autres activités improbables.

Et depuis…

Retour en France et Arnaud choisi Belle-Île-en-Mer pour faire commerce de magnifiques Cachemires italiens auprès d’un public féminin en villégiature. Il sera rattrapé par ses premières amours et retrouvera l’art de l’image cette fois, avec une approche plus professionnelle. Depuis, il collabore régulièrement pour la presse dont le mensuel Technikart mais aussi pour le cinéma avec UGC, Orange, etc. Grâce aux conseils du photographe Julien Mignot, on lui décerne le prix du public aux Rencontres d’Arles en 2018. De fait, ce succès lui permettra d’organiser sa propre exposition à Arles durant tout l’été de cette année-là. De nos jours, entre Paris et Buenos Aires, Detroit et Tokyo, attendez-vous à vous laisser surprendre par le regard très personnel d’Arnaud ! Il était donc bien naturel de vous faire découvrir ici par ces quelques clichés, le vrai talent de l’artiste. Puis, apprécier quelques toiles de fond du Château de Vallery par Arnaud Juherian.