Caroline et Christian ont gentiment proposé le reportage de leur séjour de mariage. Celui-ci a été traduit de l’anglais au français et vivement inséré dans le blog du château. Mille mercis à ce superbe couple britannique qui, lui aussi à sa façon, a marqué les pierres du château. 

faune des clefs de voute

« Tout a commencé un Jeudi 8 Août…

Tout d’abord, dès l’avant-veille de notre mariage, le château ouvrait grand ses portes aux prestataires. Ainsi, autour de midi, traiteur, décoratrice florale, livreurs et autre photographe y arrivaient accompagnés notre wedding planner. Ils prenaient possession des lieux alors que nous descendions de l’avion qui nous amenait de Londres Gatwick.

Accueil informel pour notre séjour de mariage

Tous deux, accompagnés de nos familles respectives, avons rejoint Vallery pour 13h. Le domaine nous accueillait sous un ciel azur gentiment chahuté par quelques charmants cumulus blancs absolument inoffensifs. Ensuite, nous avons tous gagné nos chambres. Pour la suite nuptiale, parmi les 28 chambres que compte le château, nous avions choisi le Pigeonnier. C’est l’un des plus importants de France, restauré avec passion par les actuels propriétaires Ariane et Patrice. Cet édifice sur 3 niveaux, coiffé d’une verrière zénithale nous permet le jour de contempler l’azur et les oiseaux. De plus, la nuit, elle nous expose aux cieux étoilés de Bourgogne.

Les plus proches dans le parc

À 15 heures, une quarantaine de nos invités nous ont rejoints et ont, eux aussi, pris possession de leurs chambres. La plupart était logée dans le domaine, sinon à toute proximité, dans les charmantes chambres d’hôtes du village. Nous avons pris le temps de flâner dans le parc du château, le verger, la roseraie ou encore les allées cavalières de la forêt. Ensuite, vers 18 heures, nous nous sommes plongés dans la fraîcheur des caves médiévales du château. Nous avons participé à la légendaire dégustation de grands crus dans ces magnifiques caves voûtées, éclairées de mille bougies. Le maître de chais nous a convaincu pour de bon sur la qualité des Bourgogne : Meursault, Vosne-Romanée, Irancy, Chassagne-Montrachet, etc.

Premier repas de notre séjour de mariage

Enfin, pour terminer le bon déroulement de notre séjour de mariage, ce Jeudi, nous avons gagné la Salle des Tentures. Dans la partie Renaissance, cette superbe salle mansardée est décorée d’un immense trompe-l’œil peint à la main ! Le traiteur avait dressé une seule table pour 40 couverts traversant toute cette pièce. Ainsi, nous y avons dîné sereinement, un peu fatigués par le voyage mais ravis de ce lieu exceptionnel. Nous songions secrètement à toutes les surprises qu’attendaient nos invités le lendemain et surtout le surlendemain, jour de notre mariage.

Première nuit à Vallery

Après cela, il nous restait à regagner nos chambres respectives autour de 23h. Une bonne nuit de sommeil s’avérait nécessaire ; le programme du lendemain, Vendredi, commençait de bonne heure. Les chambres du château ont pour la plupart été restaurées à l’identique de ce qu’elles ont été par le passé. Aussi, nos convives ont adoré faire corps avec l’histoire très riche de Vallery. Pour les autres chambres, plus récentes, leurs aménagements sentent bon l’exotisme. Palmeraie et chambres du Pavillon Oriental ont fait voyager leurs occupants entre l’Orient et Bali.

faune des clefs de voute

Une veille de mariage insolite

Entre 8h et 10h s’est déroulé le petit-déjeuner, de nouveau, dans la Salle des tentures, entièrement réaménagée pour la circonstance. Ce petit-déjeuner s’est décliné jusqu’à 13h30 en lunch. Aussi, notre wedding-planner l’a entrecoupé d’une « matinée sports » entre le parc et la forêt du domaine. Ensuite, vers 14h, nous avons totalement changé de décors ! Nous avons alors traversé le parc, la Roseraie puis le verger pour découvrir la piscine et le Pavillon Oriental. Ils se sont ouverts à nous, orchestrés de main de maître par un Disc-Jockey d’exception. Aussi la cerise sur le gâteau : l’un des plus grands saxophonistes qu’il nous ait été donné d’écouter. D’autant plus, autour d’une piscine !

Dancing dans la piscine

Ensuite, un superbe méchoui était servi dans le Pavillon Oriental. Ce grand salon aménagé avec mobilier et matériaux dignes des plus beaux riads de Marrakech. Au-dessus, dans le « Loft » avec vue imprenable sur piscine et château, notre DJ chauffait l’ambiance avec une playlist d’enfer. Enfin, notre séjour de mariage prenait tantôt des allures de fête, tantôt des couleurs plus intimes. Par ailleurs, nos invités au complet se livraient à leurs jeux aquatiques favoris, équipés de bouées gigantesques. Donc, ambiance à son paroxysme lorsque le saxophoniste a joué au bord de l’eau en alternance avec le disk-jockey ! So fun, so glamour ! Ainsi, nous avons dégusté notre méchoui dans le Pavillon Oriental en alternant avec quelques bonnes parties de baignade. Cette mise en scène musicale et aquatique nous a entraînés jusqu’à 23h sous l’œil d’un drone piloté par notre excellent photographe.

faune des clefs de voute

Séjour de mariage : le jour J…

Samedi matin d’Août, ensoleillé, nous profitions de nouveau du parc et de l’orée de la forêt dans un calme absolu. Notre séjour de mariage comptait déjà là son troisième jour sur site. C’est dans la clairière, en surplomb des châteaux Renaissance et médiéval que nous organiserons notre cérémonie laïque. Dans l’immédiat, nous retrouvions la Salle des Tentures et les invités qui séjournaient au château pour un nouveau petit déjeuner. Une autre collation était prévue sous le gazébo de la Palmeraie pour les 6 demoiselles d’honneur qui devait se préparer avant le cortège des invités. Comme la veille, le petit-déjeuner s’est transformé en un lunch un peu plus consistant.

L’organisation : une alliée pour son séjour de mariage

Côté intendance, nous avions réservé les services de trois baby-sitters. Ainsi, aucune inquiétude pour nos chères petites têtes blondes qui elles aussi, ont largement profité des réjouissances du domaine. Grâce aux plans à télécharger depuis le site internet du château, nous avions préparé notre plan de table en amont. c’est ainsi que les plans fournis en Powerpoint évitent le casse-tête du plan de table. En fait, cette élaboration est simplifiée en glissant les tables à l’écran de l’ordinateur et permettant ainsi une répartition optimale. En outre, notre wedding planner s’était occupée de la réalisation matérielle du plan de tables.Ainsi, une bonne partie de la logistique était  déjà bien maîtrisée. Caroline s’est préparée dans la chambre Grand Condé,  Christian est resté s’habiller dans la chambre du Pigeonnier.

Une cérémonie en orée de forêt

D’abord, au début de cette belle après-midi, le reste de nos convives nous a retrouvé au château. À 16h, nos 130 invités se dirigeaient vers la clairière en orée de la forêt pour notre cérémonie. Ensuite, Christian a quitté le Pigeonnier pour rejoindre le cortège. Plus tard, Caroline a emprunté l’escalier monumental pour retrouver ses 6 demoiselles d’honneur sur le belvédère. Toutes ont rejoint l’assemblée dans la clairière. Outre cela, c’est notre ami Robbie qui s’est improvisé officiant de notre cérémonie. De toute évidence, Robbie a largement été à la hauteur de nos attentes. Il a su colorer ce moment très solennel de sourires et d’émotions dans ce cadre magnifique, bucolique et tellement romantique.

Cocktail et Menus Plaisirs

Après cette chaleureuse cérémonie, nous avons regagné le parc pour un cocktail subtil et original, orchestré par notre traiteur Entremets & Fragrances. Pour nous qui venions enfin de nous unir, flottaient un air de légèreté et d’épanouissement. En conséquence, enveloppés d’un accomplissement merveilleux, nous pouvions nous livrer corps et âme à la fête. Par la suite, notre dîner de mariage se poursuivait dans le Salon des Musiques. Somptueuse salle de réception constituée de plusieurs pavillons que ce Salon ! Entre le château et sa closerie, dressée et fleurie avec sobriété et goût, cette grande salle des « Menus Plaisirs » dans son style très « Louis XIV, Roi Soleil » nous accueillait dès 19h.

Dîner ponctué d’une surprise

 Notre arrivée, très scénique, fut ponctuée de musiques de notre choix. Puis, nous avons rejoint nos invités qui avaient pris place et nous attendaient. Entre ce délicieux repas entrecoupé de chaleureux discours et l’ouverture du bal, une surprise concoctée par Christian, attendait Caroline. Dans le parc : un magnifique feu d’artifice mis en scène sur 180°, de la poterne médiévale jusqu’à la closerie… Ainsi, rideaux de feux de Bengale, gerbes, bombes et palmiers, tout y était !

Alors, la grande nuit…

Qui plus est, Disk-Jokey et formation musicale « Truly Medley Deeply » ont conjugué leur art. Ainsi, leurs multiples talents ont déchaîné nos invités toute la nuit dans la Grande Galerie, la salle principale du château. En outre, Truly Medley Deeply a enchaîné en live de nombreux tubes, façon JukeBox. Incroyable ce que seuls, ces deux musiciens ont réussi à jouer aussi longtemps. Seule interruption à minuit: l’arrivée de la pièce montée dans le Salon des Musiques à quelques mètres de la Galerie.

faune des clefs de voute

Le séjour de mariage touche à sa fin

Enfin, toutes les bonnes choses ont une fin, le lendemain matin, nous terminions en beauté. Nous retrouvions nos invités dans le Pavillon Oriental pour un dernier petit-déjeuner amélioré, organisé par notre wedding-planner. Ainsi, nous quittions nos invités comme ce lieu magique et féérique. Nos yeux, nos esprits étaient encore émerveillés par ces quatre jours et trois nuits de fête, d’amitiés, d’émotions et d’amour. Aussi, nous profitions de quelques jours supplémentaires pour parcourir et découvrir la Bourgogne et sa route des vins ! »

——

Wedding planning : Nina (Instagram) – Traiteur : Entremets et Fragrances – Décoration et fleurs : Aurélie, Fleurs d’un jour – Photographe : Charlie Davies – Music : Truly Medley Deeply