Bonanza Paris est un créateur de bijoux « ostentatoires synonymes d’une féminité assumée » fondé en 2018. La créatrice s’inspire des messages et représentations ancestraux pour mieux s’en affranchir. Bonanza travaille avec deux ateliers familiaux de taille humaine situés en province. En outre, ces ateliers proposent un savoir-faire irremplaçable dans l’imagination, le développement et la fabrication des créations de Bonanza. Les ateliers organisent eux-mêmes le façonnage à toutes les étapes, ou éventuellement, avec le savant concours de partenaires également installés en France. C’est au Château de Vallery que Bonanza choisit de tourner la campagne de sa nouvelle collection « La Madone ».

Découvrez le clip vidéo « la Madone à Vallery »

faune des clefs de voute

Le mythe de la Madone

Bonanza puise son inspiration de la femme, à travers le monde, les époques, à travers les rêves. Ainsi, le créateur rend hommage à la Madone pour cette nouvelle collection. Car la Madone est mère de toutes les mères, l’instigatrice première. Il s’agit de proposer une vision moderne de cette femme mythique et vénérée à travers le temps qui célèbre l’éternel féminin. De plus, la Madone suggère les dualités, voire les contradictions de la femme d’aujourd’hui. Parce qu’elle se doit d’être forte mais gracieuse, mystérieuse et réconfortante, aimante mais protectrice. Bonanza Paris rappelle avec subtilité les codes stylistiques de la cheffe de famille italienne. Ainsi, le créateur propose à travers ce clip, une collection de bijoux généreux qui font écho à l’icône de la Madone.

La Madone à Vallery

Outre cela, pour cette campagne, Bonanza Paris réalise un opus de 3 minutes. Par ailleurs, découpé en 3 épisodes, le clip crée une métaphore étroite avec les différentes facettes de sa Madone. Aussi, le créateur puise dans ses inspirations cinématographiques du courant de la nouvelle Vague. Plusieurs tableaux en extérieur exposent la Madone qui dans les champs de blé autour du domaine, qui dans la piscine du château. On perdra la protagoniste dans le verger et la roseraie pour la retrouver devant la closerie. Ensuite, la chambre Grand Condé accueille la Madone en scénettes intimistes aux bichromies cuivre et bistre. Enfin, le dernier tableau met en scène la belle dans la Grande Galerie Pierre Lescot avec flashback de précédentes séquences.

Des bijoux dans un écrin de la Renaissance

Ainsi, le film « LA MADONE » devient iconique par son regard subtil sur les bijoux qui subliment Joanne Palmaro. Joanne égérie et muse de cette nouvelle collection qui incarne à merveille cette femme d’un autre temps et de toujours. Ce chef d’œuvre vidéographique se love parfaitement dans les charmes et mystères de la Citadelle, qui en appelle un suivant !

faune des clefs de voute

Château de Vallery
www.chateaudevallery.com

instagram

Bonanza Paris
www.bonanzaparis.com

instagram

Crédits

Direction artistique Chloé Bechini
Photographe Maxime Frogé
Vidéo Ménage à Trois Production
Actrice Joanne Palmaro
Stylisme Alexandra Conti & Julie Cristobal
Make up Artist Helena Henrion
Hair stylist Barthélémi Joris