Véritables globe-trotters français d’origine Camerounaise, Olivia et Fabrice se sont établis en Guyane. Ils y développent leur activité de création textile pour la haute-couture, la décoration et bien d’autres choses. Olivia et Fabrice se sont unis à Vallery en Juillet 2019. Ils n’ont pas hésité à organiser un véritable défilé au château.

faune des clefs de voute

Arts et fonctions

Ce couple cosmopolite défini le dessin comme une « expression de soi » qui accompagne le plaisir de l’autre. Et les designers d’ajouter que cet art majeur affirme d’autres formes de création. Il peut accompagner des notes de musique, habiller un univers cinématographique, soutenir une dégustation gastronomique ou encore apporter couleurs, gaieté et bonheur dans un quotidien vestimentaire.

La marque, ses racines et son univers

Leur marque « KOUA-DZE » forge donc son univers dans de nombreux aspects culturels de la vie de tous les jours. « KOUA-DZE » signifie « HABILLE-TOI » en Bamiléké, l’une des multiples langues parlées au Cameroun. Leurs créations associent richesse ethnique africaine et sobriété occidentale. Amoureux des couleurs et des matières, ils affectionnent l’architecture des formes, la symétrie des motifs, la vivacité des idées. KOUA-DZE promeut la découverte de cet univers dans lequel chacun trouvera l’expression de toute ou partie de sa personnalité.

Tissus et matières

Pour réaliser ses produits, la marque associe plusieurs types de tissus. D’une part, des tissus traditionnels africains tels que le Kente, le Bazin, le Ndop et le Bogolan, et d’autre part, du satin, de la soie, du coton et du lin. KOUA-DZE confectionne aussi, en éditions limitées, des coussins de luxe qui allient les modes africaine et occidentale. Il s’agit là d’ensemble de 5 modèles à l’inspiration ethnique et contemporaine. Aussi, ces modèles se distinguent-ils par des mélanges de tissus tels que velours, Jacquard et Reps. Ils sauront faire de votre chez vous, un véritable havre de paix.

Le mot du créateur

« Cette jeune marque créée en 2018, souligne symboliquement cette recherche perpétuelle de la perfection qui caractérise KOUA-DZE. Du dessin au panel de tissus, de l’aiguille manuel au son répétitif des points d’une machine à coudre, la finalité n’est autre que le plaisir de vous voir, de vous apprécier aux portées des tenues, de vous adorer aux mouvements des créations sur votre corps. Imaginez-vous donc dans cet univers ou la découverte sera votre destinée… » 

faune des clefs de voute

Un mariage pluriculturel

 

 

Défilé au château

C’est sur trois jours que le couple de designers fête son mariage, en 2019, sur le thème de la mode, dans un cadre prestigieux, le Château de Vallery. Ici, les futurs mariés profitent de ses multiples salons aux décors exceptionnels. Un cadre idéal pour y présenter leurs univers, les œuvres d’art que sont ses créations.

Olivia et Fabrice se sont appropriés le domaine dès Jeudi matin, suivi de Baptiste Fleur dont la mission florale n’avait d’égal que son talent ! Baptiste avait pour objectif premier de décorer la Grande Galerie en vue du défilé au château prévu pour 19h. À partir de midi, les autres prestataires ont investi les lieux ; traiteur, photographe, vidéastes, ingénieur du son, etc. 60 convives ont découvert le domaine autour de 15h. Aussi, ils ont été invités à gagner leurs appartements ; chambres ou suites Renaissance, exotisme de la Palmeraie ou du Pavillon Oriental, etc.

Pour 16h, un cocktail de bienvenue s’ouvrait à chacun, entre l’ombre portée du château sur le parc et la grande salle. Plus tard, dans cette Grande Galerie mise en scène par Baptiste Fleur et Bounz’Events ingénieur son & lumières, les convives assistaient au somptueux défilé.

Le couple décide de plonger ses hôtes dans son univers avec sa première collection nommée « BAHAM ». Alors, les invités découvrent et apprécient une collection composée principalement de sublimes robes de soirées confectionnées pour Olivia, sa muse. Cascades de motifs, explosions de couleurs, harmonies de motifs, les photos sauront vous en convaincre ! 

C’est ainsi que Fabrice et Olivia – sa Muse et future épouse – ont présenté à leurs invités les premières créations qui allient la mode africaine et la mode occidentale. Ensuite, ils échangeront cette atmosphère teintée et baignée de couleurs contre l’ambiance plus austère des caves médiévales du château. C’est sous les voûtes du XIIe que des amis vignerons des futurs mariés ont animé une dégustation de grands crus pour 60 convives. Enfin, le cortège a rejoint la Salle des Tentures pour le dîner puis la piscine pour un after.

faune des clefs de voute

Vendredi, le jour J

C’est le grand jour de la bénédiction de mariage et l’univers de la mode est à l’honneur. Au château, le jour J débute bien souvent par un petit-déjeuner au Pavillon Oriental et autour du grand bassin en prolongement. 15h et la cérémonie est célébrée en l’église Saint Thomas de Cantorbéry en vis-à-vis du château. En effet, c’est dans une magnifique longue robe blanche en satin, ornée d’un grand nœud papillon dans le bas du dos, que la mariée est accueillie, dans l’église, par ses filles et garçons d’honneur, tous habillés par le créateur. Les invités présents auraient pu penser à la « clôture » d’un nouveau défilé qui n’avait pas dit son nom !

Vont s’ensuivre le cocktail pour 300 personnes dans le parc du château et sa Closerie puis le dîner de mariage. Celui-ci sera dressé dans le Salon des Musiques en prolongement de la Closerie, de plain-pied avec le parc. En outre, les mariés ont pris soins d’organiser le repas des enfants dans la Salle des Tentures avec les baby-sitters attitrées.

Ce « deuxième défilé » s’est poursuivi à la tombée du jour. D’une part dans la Closerie, par les mariés qui ont reçu leurs invités dans une tenue du soir confectionnée par le créateur. D’autre part, par une superbe exposition de mannequins comme plans de tables. Enfin, dans le Salon des Musiques : les tables empruntent leurs noms aux grandes maisons de haute couture (Dolce & Gabanna, Lancel, Hermès, Prada, Versace, etc.). Au terme du souper, le feu d’artifice illuminera de mille couleurs le grand marronnier, la roseraie jusqu’à la poterne médiévale. Ainsi, le bal s’est ouvert dans la Grande Galerie pour toute la nuit sans heure limite.

J+1 autour du Grand Bassin

Enfin, le troisième et dernier jour, le retour de noce a clôturé les défilés dans le Pavillon Oriental aux couleurs des mariés. Ici, tous les invités étaient drapés dans le même tissu mis à disposition par les designers. Dès 9 heures, un petit-déjeuner enrichi d’un brunch attendait les convives autour de la piscine. Aussi, les mariés investirent le Riad pour proposer un barbecue de leur propre composition jusqu’à 15h. D’ici, entre remparts médiévaux et verger, une centaine de convives purent encore contempler les châteaux Renaissance et médiéval. Aussi, la Roseraie, le Pigeonnier et le carré central frémissaient de nouveau sous Juillet. L’enceinte médiévale de cette citadelle résonne encore de l’union d’Olivia et Fabrice et de ce fabuleux défilé au château.

 « Que n’aurions-nous pas donné pour vivre un quatrième jour… »